Pourquoi optimiser le foncier des espaces d’activités économiques ?

 

La Loi ALUR, notamment, appelle les collectivités locales à intégrer des réflexions de densification et de mutation d’espaces déjà artificialisés afin de limiter l’extension urbaine sur les terres agricoles et naturelles. Cette démarche d’approche de l’usage du foncier comme une ressource à préserver et à optimiser doit également entrer en cohérence avec les objectifs de réduction d’émission de gaz à effets de serre mais aussi répondre à un contexte budgétaire de plus en plus contraint des collectivités locales, tant en investissement qu’en fonctionnement.

Pour poursuivre, découvrez  :

 
 
 
 
L’étude : Optimisation le foncier des espaces d’activité économique
publié le 11 septembre 2020
Le principal objectif de cette étude exploratoire est de permettre d’identifier les mécanismes actuellement en œuvre qui limitent l’optimisation de l’espace pour l’aménagement du foncier à vocation (...)